close


Tour de France - Pontault-Combault veut garder le cap

25 sept.
Tour de France
Après une saison terminée dans les clous de ses objectifs, Pontault-Combault se voit bien enchaîner sur le même ton, lors de l’exercice à venir.

A l’heure de jeter un oeil dans le rétro, et de juger les performances de Pontault-Combault sur l’exercice passé, Cherif Hamani se veut plutôt positif. "Notre objectif en début de saison était de figurer dans la première moitié du classement, et d’ensuite prendre la meilleure place possible pour les playoffs, note le coach francilien. Lorsque la saison a été interrompue, nous étions 5e, à un point du 4e. Il nous restait quelques matches abordables, donc j’estime que nous étions dans nos temps de passage, d'autant que notre équipe, fortement remodelée suite à la descente de Lidl Starligue, était plutôt préparée pour performer sur la fin de championnat que sur le début."

Un constat qui ne pourra être vérifié, puisque la pandémie de Covid-19 aura stoppé la saison, et c’est désormais vers l’exercice 2020/2021 que les yeux sont tournés. Une saison que les Franciliens aborderont sans deux cadres, Luka Sokolic, pierre angulaire de la défense, et Théo Avelange-Demouge, MVP de Proligue l’an passé. "Nous nous sommes concentrés sur ces deux postes, avec d’abord l’arrivée de Fabien Ruiz, qui arrive avec un gros expérience du haut niveau, pour la partie défensive, décrypte l'entraîneur. Sur l’aile droite, on a misé sur deux jeunes, avec Alexis Lemal, que je connais depuis son passage à Créteil, et qui était sans doute moins exposé à Dijon, et Alex Moran, qui sort tout juste du centre de formation de Nantes."

A nouveau les playoffs ?

Pour le reste, Pontault-Combault a saisi des opportunités, et pourra notamment compter sur l’ancien Sélestadien Nicolas Schneider. "C’est un joueur confirmé de Proligue, qui peut montrer de belles choses aussi, et peut-être prouver qu’il peut évoluer encore plus haut", souffle Hamani, alors que les pivots Adrien Chaudanson et Ryadh Souid, ainsi que l’ailier Junior Tuzolana ont également rejoint le navire. De quoi s’offrir un nouvel été studieux, afin de faire prendre la mayonnaise au sein d’un effectif une nouvelle fois chamboulé. "Ca me va bien, sourit-il. C’est quelque-chose que j’aime bien, d’autant que cette saison, c'était plus voulu. On l’a moins subi qu’il y a un an, après notre descente."

Un effectif remodelé qui aura les mêmes objectifs que le précédent. "On devrait pouvoir viser la première moitié du classement, et tenter d’atteindre les playoffs dans une bonne position, conclut le technicien. Mais ce que je souhaite le plus ardemment, et je ne pense pas être le seul, c’est d’aller au bout de cette saison. J’ai presque envie de dire, peu importe où nous finissons. On va essayer de prendre ce qu’il y à prendre. On pourra très bien tomber, selon les circonstances, sur une semaine à trois matches. Et bien on essaiera de les jouer un par un pour prendre un maximum de points. Et puis si on fait ce qu’il faut, on pourra se fixer des objectifs élevés."

Be. C.

Crédit photos: Philippe Riou