close


Un quatuor aux commandes !

09 oct.
Résumé match
Ils sont quatre à avoir réussi à enchaîner une deuxième victoire de suite, ce vendredi, lors de la 2e journée de Proligue.

Un Big Four aux commandes. Quatre équipes ont en effet réussi à engranger une deuxième victoire en autant de journées, ce vendredi, lors de la 2e journée de Proligue. Et c’est Nancy qui a pris les commandes, grâce à une meilleure différence de buts. Une différence qui doit beaucoup à la performance du jour, et cette nette victoire obtenue face à Billère (31-24). Grâce notamment aux 7 buts de Danijel Vukicevic, les Lorrains ont fait la différence dans le deuxième acte. Malgré les 7 buts de David Jimenez, les Béarnais cumulent eux une deuxième défaite de suite. Derrière, les Lorrains, on notera la belle performance de Besançon, qui a pris le meilleur sur le promu, Sarrebourg (36-28).

Autre performance de choix, celle de Saran, qui a disposé sans frémir de Cherbourg (28-24). Déjà en tête à la pause (16-12, 30e), les Septors ont notamment pu compter sur leurs recrues, avec 6 buts pour Tého Avelange-Demouge, et 5 pour Tom Robyns. Dans le camp d’en face, les 13 arrêts (à 39%) de Dan Tepper n’auront pas suffi à éviter ce premier revers. Vainqueur du derby face à Strasbourg la semaine passée, Sélestat a confirmé sa victoire en disposant de Massy (30-25), grâce notamment aux 8 réalisations de Nicolas Minne, et aux 8 arrêts, à 36%, de Hugo Kriszt. Côté francilien, les 7 buts d’Edson Imare ont été insuffisants pour éviter cette deuxième chute de la saison.

Plus au sud, Nice et Strasbourg n’ont pas réussi à se départager (30-30), et prennent leur premier point de la saison. Un point au goût amer pour le Cavigal, qui aura mené durant la majeure partie du deuxième acte (27-24, 52e), avant de finalement voir Joffrey Bonnemberger égaliser, à un souffle du buzzer. Du côté des performances individuelles, on notera les neuf buts du Niçois Joan Boada et de l’Alsacien Lucien Auffret. Enfin, Dijon a décroché sa première victoire en allant s’imposer du côté de Valence (27-31). Un succès qui s’est dessiné dans le sprint final (24-24, 52e) pour les partenaires d’un Maxime doit décisif, avec 10 arrêts à 40%. 

Toutes les stats

Crédit photo: Christophe Portat