L'heure de la rentrée pour la ProLigue

08 sept.
A 24 heures de la reprise de ProLigue, l'heure est venue de faire le point sur les 16 équipes du championnat avec leurs objectifs et les joueurs à suivre pour cette nouvelle saison.

Besançon : 12è la saison passée et concerné par le maintien jusque dans les ultimes rencontres, le Grand Besançon ne veut plus avoir à revivre une situation pesante comme celle-ci. Aristide Ewe et ses coéquipiers veulent désormais se tourner vers la première partie de championnat.

Billère : Le BHB qui a raté de peu la qualification en playoffs l’an dernier se présente cette année avec la dernière masse salariale du championnat. Comme l’explique Julien Olek, directeur général du club « il serait prétentieux et irrespectueux envers l’excellent travail des autres clubs de prétendre à autre chose que la 8è place ». Billère pourra compter sur son pivot d’expérience, Jérémy Vergely, 39 ans.

Bordeaux : Le Bordeaux Bruges Lormont, qui jouait encore en Nationale 2 il y a 4 ans, ne veut pas brûler trop rapidement les étapes. Avec un recrutement intéressant, le club dirigé par Philippe Gardent ne vise pas autre chose que le maintien pour sa première saison en ProLigue.

Caen : 10ès lors de l’exercice 2021-2022 avec des hauts et des bas, les Vikings de Caen veulent continuer de se construire en ProLigue et essaieront de faire mieux cette année en termes de classement. Les Normands ont d’ailleurs effectué un recrutement intéressant en faisant signer de nombreux jeunes espoirs.

Cherbourg : Passé à une marche de la montée en Liqui Moly StarLigue il y a quelques mois, la JS Cherbourg a connu de nombreux changements ces dernières semaines, tant dans son collectif que dans son management. L’objectif de monter en première division est toujours là pour les Normands, qui tenteront de démarrer fort dès le début de saison. Gauthier Ivah, le portier de la JSC devrait une fois de plus faire beaucoup de bien à sa troupe.

Dijon : Avec peu de départs et peu d’arrivées, le Dijon Métropole Handball vise comme ces dernières années la qualification en playoffs, ratée de peu l’an dernier. Alexis Bon, nouvelle recrue Dijonnaise, donnera tout avec ses coéquipiers pour réaliser cet objectif et jouer à fond la montée vers la Liqui Moly StarLigue.

Frontignan : Promu cette année en ProLigue, le Frontignan Thau Handball va découvrir la deuxième division et se battre tous les week-ends sur les terrains pour parvenir à son objectif : décrocher le maintien. Avec un recrutement intéressant, Frontignan pourrait causer des soucis à ses adversaires.

Massy : Le Massy Essonne Handball qui a raté de peu la qualification en playoffs l’an dernier aura à cœur de se rattraper cette saison. Avec peu de changements dans ses rangs, Massy tentera de montrer son statut de prétendant aux phases finales dès le début de saison.

Nancy : Descendu de Liqui Moly StarLigue cette année, Nancy compte bien tout faire pour remonter dès cette année dans l’élite du handball français. Et la rencontre de coupe de France face à Sélestat (StarLigue), a laissé entrevoir de belles choses pour l’avenir des Nancéiens. Côté mercato, 11 départs et 8 arrivées sont à signaler.

Pontault-Combault : Après avoir échoué plusieurs fois dans son objectif de retrouver la première division, Pontault-Combault qui figure comme chaque année comme l’un des gros morceaux du championnat ne veut, cette fois, pas se rater. Arrivé en provenance de Saran, Thomas Toupance devrait faire les beaux jours des franciliens. 

Saran : Descendu en ProLigue cette année, Saran a perdu un bon nombre de son collectif (8 départs pour 3 arrivées). Les Saranais tenteront tout de même de jouer les premiers rôles dans ce championnat. Panjan, l’ex-portier de Sarrebourg sera l’un des joueurs à suivre à Saran.

Sarrebourg : L’un des plus petits budgets du championnat qui a tout de même pour habitude de causer de gros soucis à ses adversaires, surtout sur son terrain, ne vise dans un premier temps, pas autre chose que le maintien. Mais les Sarrebourgeois, bien renforcés à la trêve et qui viennent de mettre en difficulté Aix en coupe de France pourraient surprendre.

Strasbourg : 13è l’an dernier et concerné par le maintien jusqu’à la fin de saison, Strasbourg espère, comme le confie son ailier Jimmy Porte, se maintenir le plus rapidement possible. En pleine année de transition, les Alsaciens savent avec pertinence que la saison sera compliquée. Le recrutement a quand même été plutôt intéressant avec les arrivées de joueurs confirmés et d’espoirs.

Tremblay : Tremblay qui s’est totalement manqué la saison dernière dans son objectif de monter en Liqui Moly StarLigue et qui n’est pas parvenu à disputer les playoffs va tout faire pour se rattraper et va essayer de jouer les premiers rôles du championnat. Cyril Dumoulin, va continuer d’apporter son savoir aux tremblaysiens.

Valence : Un tant relégué puis repêché en ProLigue, Valence ne vise rien d’autre que le maintien avec l’intention de pérenniser le club en ProLigue comme le confie son capitaine, Yoann Eudaric. Les Valentinois qui ont recruté de nombreux joueurs en provenance de N1 essaieront de créer des surprises.

 

Villeurbanne : Sauvé en toute fin de saison en ProLigue, Villeurbanne a connu de nombreux changements (10 départs pour 10 arrivées). Avec un recrutement intéressant mélangé entre étrangers et français, la mayonnaise semble avoir bien pris puisque Villeurbanne a tenu tête à Créteil (LMSL) en coupe de France. L’objectif reste tout de même le maintien.