close


TDC / Une finale de rêve !

07 sept.
Divers
Annoncé comme le favori de la saison, le PSG Handball a réussi à se hisser en finale du Trophée des Champions au terme d’un match compliqué face à Montpellier. Il rencontrera le champion en titre de Dunkerque, vainqueur sérieux de Nantes. Dans la petite finale, les Ligériens et les Héraultais seront opposés. Le tout en direct sur beIN SPORTS.

Dunkerque – Paris à 19h (18h en Tunisie)

Au terme de la 1ère journée de ce Trophée des Champions 2014, la logique du dernier classement général a été respectée. Le champion et son dauphin se sont sortis des griffes de leurs poursuivants au terme de rencontres plus qu’accrochées. Touché par des blessures de poids (Mokrani, Grocaut et Soudry), Dunkerque a néanmoins su prendre le meilleur sur une formation nantaise qui n’aura pas su mettre les bons ingrédients pour aller plus loin. Trop approximatifs, un peu moins combattants qu’à l’accoutumée, les hommes de Thierry Anti ont pris l’USDK dans le mauvais sens et n’ont pas assez su profiter des éventuelles faiblesses de leur adversaire. Les champions de France, eux, n’ont jamais paniqué. Prenant le jeu à leur compte, faisant fi d’un match qui aurait pu être complètement tourné vers la défense, ils n’ont pas hésité à s’appuyer sur leurs maillons forts tout en restant très solidaires : Benjamin Afgour en tête, des deux côtés du terrain, qui fut d’une justesse rare mais aussi Jalel Touati, régulièrement lancé par les siens en contre-attaque ou encore sur Kornel Nagy, très précieux dans tous les compartiments du jeu et Vincent Gérard, capable de sortir les ballons chauds. Si bien qu’au final, l’USDK n’a pas vraiment tremblé et peut arriver avec de nouvelles certitudes face à Paris. S’il s’en est sorti face à Montpellier, grâce à 3 exploits aux tirs aux buts de Thierry Omeyer dans ses cages, le club de la capitale a paru moins serein que lors de sa préparation. Normal, en match officiel, rien n’est pareil et il faut être d’autant plus fort mentalement pour sortir vainqueur. C’est ce qu’ont fait les hommes de Philippe Gardent là, où, l’année passée, ils avaient craqué. Preuve que le vice-champion de France a de la ressource et est capable de faire encore mieux. Les coéquipiers d’un monstrueux Mikkel Hansen veulent tout rafler sur leur passage et ce Trophée des Champions est un de leur objectif. Moins en place défensivement comme en atteste le score final, les joueurs des bords de Seine devront retrouver un peu plus de mobilité et de légèreté pour contrer des Dunkerquois plutôt vifs mais qui ne rechignent pas à aller au combat. La fraicheur, mentale et physique sera aussi une des clefs et ce qui est sûr, c’est que celui qui l’emportera enverra un signal très fort aux 13 autres clubs de D1 !

 

Montpellier – Nantes à 17h (16h en Tunisie)

Pour ce bal des vaincus, Héraultais et Nantais tenteront de sortir de ce tournoi sur un succès, histoire de se rassurer sur leurs niveaux de jeu à quelques jours de la reprise. Et ce sont peut-être les hommes de Thierry Anti qui auront le plus « à perdre » sur ce rendez-vous car ceux de Patrice Canayer ont tout à fait été à la hauteur face à Paris. Ainsi un nouveau revers de Nantes mettrait le doute dans les têtes d’un groupe qui sort d’une préparation estivale de haute tenue. Sûr que le coach ligérien saura remuer les siens avant d’entrer sur le parquet. Dans le jeu, qu’attendre ? Un beau combat entre attaques très variées du côté de Montpellier et défense de fer côté Nantais. Et surtout on l’espère, un combat de gardiens au corps duquel Arnaud Siffert, ex pensionnaire du « H » aura peut-être son mot à dire. Dans tous les cas, ce match devrait être plein de surprises et très indécis.

TROPHÉEDESCHAMPIONS