close


Patrice Canayer: « Je ne sais pas si on est prêts mais... »

28 août
Entretien
Nous avons posé trois questions à Patrice Canayer, l'entraîneur de Montpellier, avant le Trophée des champions qui opposera le MHB à Paris, samedi, à Limoges.

Patrice, comment s'est passée la préparation ?
On avait plusieurs objectifs en début de préparation. On savait qu'on avait un groupe de qualité, mais avec pas mal de changements. L’idée, c'était de travailler pour construire une équipe. L’orientation de la préparation a été pensée autant en pensant à cette dimension d’équipe qu'à l'idée de construire notre handball. Construire un référentiel commun, ça prend plus de six semaines. Là, on a d'abord essayé de créer une équipe avec les mêmes valeurs, animée de la même envie. Alors, je ne sais pas si on est prêts, mais on a bien travaillé et on a avancé sur ce qu’on recherchait.

Quelle place va tenir ce Trophée des champions ? 
C’est un premier marqueur. A chaque étape on essaie d’avoir des repères. Mais ce qui est difficile dans le sport de haut niveau c’est que parfois tu avances, mais tu peux aussi reculer un petit peu. Ce n’est pas une avancée linéaire. On a bien avancé depuis six semaines, mais j’ai trop d’expérience pour savoir que par moments, on reculera peut-être un petit peu. Mais l’important c’est la trajectoire globale. Maintenant notre objectif sera de gagner ce match du Trophée des champions. On joue les matches pour les gagner, et celui-là ne fera pas exception à la règle. Mais il ne faudra pas en tirer de conclusions trop hâtives. L’avancée d’un groupe n’est pas toujours liée aux résultats bruts des matches.

Vous allez jouer à Limoges, devant une salle pleine...
On y est allé l’an passé sur un match de Coupe de France. On a été très bien accueilli par le public. C'est toujours agréable de jouer dans un endroit où il y a de l’engouement populaire. C'est très plaisant pour les joueurs ou pour un club de s’afficher dans un endroit où il y a du monde qui est heureux d’être là. 

Be. C. 

TrophéedesChampions