close


Nikola Karabatic: « Je ne sais pas si Montpellier s'attendait à ce genre d'entame »

31 août
Entretien
Nikola Karabatic avait forcément le sourire après la victoire décrochée par Paris face à Montpellier, ce samedi lors du Trophée des champions.

Nikola, on a senti que Paris avait dominé cette finale de A à Z…
(il réfléchit) Oui je pense. Dès le début, on a été costauds en défense. C’était le secteur dans lequel on voulait être forts. On savait que s’il on s’appuyait là-dessus, on pouvait développer nos contres. On s’est très vite mis en bonne condition pour maîtriser cette rencontre et juste gérer cet avantage. On a fait un gros match, et je ne sais pas si Montpellier s’attendait à ce genre d’entame. On les a peut-être un peu surpris…

Vous avez pu faire tourner votre effectif, est-ce un plus ?
Quand on mène de 7/8 buts, c’est forcément plus facile. Je ne sais pas ce que le coach aurait fait si ça avait été plus serré. Mais là je crois que tout le monde a joué, ou presque, ça montre que tout le monde peut apporter en étant compétitif. On en aura besoin car la saison sera très longue.

Vincent Gérard jouait son premier match sous le maillot parisien, il a plutôt réussi ses débuts…
Il avait un peu de pression je pense. C’était son premier match avec Paris, pour jouer un premier titre. Et puis c’était face à son ancien club. Il était motivé je pense, et quand il est motivé, ça donne ça. Dans ces cas-là, on est contents de l’avoir derrière nous. (sourire)

Personnellement, as-tu un peu d’impatience ou d’appréhension de reprendre la compétition ?
Ça fait 20 ans que je joue, donc pas d’appréhension, non. (sourire) Mais il y avait du plaisir, oui. On est toujours content de reprendre la compétition. Les entraînements, c’est toujours un peu long. On a envie d’être sur le terrain pour voir que l’on vaut, ce que l’équipe donne. 

Be. C. 

TROPHÉEDESCHAMPIONS