close


La parole est aux stats (2/2)

28 déc.
Divers
A mi-parcours, le moment est venu de faire un bilan de la phase aller de Proligue au travers des statistiques. Voici le deuxième épisode de ce tour d’horizon chiffré.

Cherbourg - 8ème (3 victoires / 4 nuls / 6 défaites)

Le plus petit nombre de joueurs ayant inscrit plus de 10 buts

La répartition des réalisations livre des indications sur les points forts d’une équipe. Pour Cherbourg, avec six joueurs ayant plus de 10 buts au compteur, celle-ci donne à voir un 7 majeur très performant. Le huitième de Proligue tire sa force de ses cadres tout comme Saran (7 joueurs à plus de 10 buts).

Sélestat – 9ème (3 victoires / 3 nuls / 7 défaites)

La plus longue période sans victoire

Finaliste malheureux la saison passée, Sélestat a connu une phase aller particulière. Auteurs d’un départ parfait avec 3 victoires, les Alsaciens n’ont ensuite plus connu la joie d’un succès. 10 journées sans victoire, avec 3 matches nuls et 7 défaites, qui placent aujourd’hui le SAHB à la neuvième position.

Grenoble - 10ème (3 victoires / 2 nuls / 8 défaites)

Le plus grand nombre de joueurs exclus

Parmi les joueurs alignés sur le terrain au cours de la phase aller par le promu, seuls ses portiers n’ont pas connu une exclusion temporaire. L’ensemble des joueurs de champs grenoblois a passé au moins deux minutes sur le banc tout en jouant au moins 7 matches.

Strasbourg - 11ème (3 victoires / 2 nuls / 8 défaites)

La moins bonne défense

Actuellement onzième, Strasbourg est l’équipe qui a encaissé le plus de buts lors de la phase aller avec un total de 405, soit une moyenne de 31.15 buts par match. Strasbourg se positionne juste derrière Nice (30.31) et Caen (29.92). A noter que le promu possède la plus grande différence entre son classement défensif et offensif puisque le club alsacien est la troisième meilleure attaque de Proligue.

Saint-Marcel Vernon - 12ème (3 victoires / 2 nuls / 8 défaites)

L’équipe la plus solide sur un match

Sur un match, Saint-Marcel Vernon est l’équipe ayant encaissé le plus petit nombre de buts. En effet, lors de la J11, les Eurois sont revenus victorieux de Sélestat avec un score de 22 à 20. Pour ce qui est du plus grand nombre de buts marqués au cours d’une rencontre, la première place revient à Saran avec 38 buts inscrits face à Cherbourg, également à l’occasion de la onzième journée (38-29).

Nice - 13ème (1 victoire / 5 nuls / 7 défaites)

Le plus grand nombre de matches nuls

Lorsqu'on ne peut pas gagner, il faut savoir ne pas perdre. L'adage est vrai en Proligue où chaque point compte. Nice, treizième, a réussi à faire jeu égal avec son adversaire à 5 reprises. Un chiffre conséquent qui a permis aux Azuréens de grappiller au fil des semaines des points précieux dans la course au maintien.

Caen - 14ème (1 victoire / 1 nul / 11 défaites)

La moins bonne différence de buts

Lanterne rouge à mi-parcours, Caen est également l’équipe qui possède la moins bonne différence de buts sur les treize premières journées de la saison. Caen, qui a inscrit 352 buts, a encaissé 37 buts supplémentaires. Les Vikings devancent Vernon (-33) et Nice (-31).

Vous avez manqué le premier épisode ? Retrouvez-le ici sans plus tarder.

PROLIGUE
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques, commerciaux et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies