close


Tour des clubs - Chartres change de braquet

12 août
Tour de France
Champion de Proligue, Chartres a enfin décroché une montée autour de laquelle il tournait depuis sa descente, en 2016. Avec un effectif complètement remanié, le club chartrain nourrit de grosses ambitions à moyen terme.

"C’est presque un nouveau club." A Chartres depuis 2013, Nebojsa Grahovac est une exception au sein de l’effectif du C’CMHB. Alors que huit nouveaux joueurs, et un nouveau coach, ont rejoint la Halle Cochet durant l’été, le portier a bien du mal à trouver ses repères. "Un nouvel entraîneur qui arrive avec un nouveau système de jeu, de nombreux nouveaux joueurs, c’est beaucoup de travail, sourit l’ancien Chambérien. Et puis il y a beaucoup d’étrangers, beaucoup de langues dans le vestiaire. C’est encore trop. Mais on travaille pour ça. On doit encore boire quelques bières pour apprendre à se connaître. (sourire)"

Une révolution décidée par le club dans le courant de la saison passée, alors que le navire filait vers la Lidl Starligue, après deux saisons terminées en eau de boudin, en playoffs. "La montée était obligatoire pour nous, ce n’était pas possible d’échouer après avoir raté cette montée pour un petit but ou une petite action les années précédentes, glisse le gardien de but. Et puis je trouve cool qu’on soit allé chercher le titre lors des Finales, à Saint-Brieuc, alors qu’on avait déjà notre montée. C’est toujours agréable de décrocher des titres. Au final, ça donne peut-être la meilleure saison de l’histoire du club."

Un effectif à... 13 nationalités

Un succès qui n’aura pas empêché les nouveaux dirigeants chartrains de sonner la révolution, et de construire un effectif cosmopolite avec pas moins de 13 nationalités, de l’international qatarien Youssef Ben Ali au Roumain Dan-Emil Racotea, en passant par le Brésilien Leonardo Domenech. Un orchestre que devra mettre en musique Toni Gerona, passé par l’école barcelonaise et actuellement en charge de la sélection tunisienne. "La nationalité n’est pas importante. L’important, c’est la cohésion. D’avoir le même état d’esprit d’équipe, estime le technicien, dans les colonnes de l’Echo Républicain. Tout le monde doit se reconnaître dans les valeurs qu’on fera parler sur le terrain."

Reste que le coach espagnol a bien vite apposé sa patte sur son effectif. "C’est un style espagnol, tout le monde le connaît désormais", note Nebojsa Grahovac. Un style qui doit permettre au C’CMHB de décrocher son maintien, après son échec lors de la saison 2015/2016. "Nous sommes ambitieux, mais il faut être réaliste. Il y a beaucoup de travail à faire. Le premier objectif sera de gagner huit, neuf ou dix matches pour être sûr d’être en Lidl Starligue l’an prochain, conclut Toni Gerona. Et le rêve, si on pense à dans trois, quatre ans, c’est de jouer des compétitions européennes dans la nouvelle salle. Mais il faut y aller petit à petit." Ce sera alors encore un nouveau club…  

Benoît Conta

L'effectif

Gardien de but: Nebosja Grahovac - Kim Sonne
Aile gauche: Yannick Cham - Vanja Ilic 
Arrière gauche: Wael Jallouz - Matej Mikita - Dan Racotea
Demi-centre: Aurélien Tchitombi - Vasja Furlan - Serguei Kudinov 
Arrière droit: Nikola Jukic - Sergiy Onufriyenko 
Aile droite: William Benezit - Morten Vium
Pivot: Edgar Dentz - Youssef Ben Ali - Leonardo Domenech 
Défenseur: Zacharia N'Diaye
 

LNH