close


Michaël Guigou: "Il a manqué un peu de tout"

17 mars
Entretien
Michaël Guigou était forcément déçu après la défaite de Montpellier face à Paris, ce dimanche, en finale de la Coupe de la Ligue (31-25).

Michaël, qu’a-t-il manqué sur cette finale ?
Il a manqué un peu de tout. Un peu de rythme, un peu de précision, plein de petites choses. On passe à +2 juste avant la mi-temps, mais on n’arrive pas à maintenir cet écart. Il fallait mieux gérer ces ballons-là, et on ne les a pas bien gérés. On a également un peu manqué notre entame, il aurait fallu être un peu plus forts, mettre un peu plus de pression. On a aussi perdu quelques ballons qui se sont payés cash. 

Vous revenez à un but en deuxième période, avant de craquer…
Nikola Portner a fait des exploits, mais quand on revient à un but, c’est leur gardien qui en fait également. Ca nous empêche de rester au contact. On n’a pas réussi à les garder sous pression et ils sont vite repartis au score. Après, ça devenait trop compliqué.

Vous a-t-il manqué un peu de physique ?
Je ne sais pas, je n’en ai pas l’impression. Pas sûr que ce soit un manque de lucidité qui fasse qu’on ne soit pas bien dans le match. Par contre, il y avait une moins bonne qualité d’écartement et dans les duels en attaque. Et on n’a pas pris de tirs de loin, du coup ils sont restés sur les pivots, et c’est devenu trop compliqué. 

Place désormais à la fin de saison, avec la défense de votre 2e place et la Coupe de France…
On va essayer. Même si on est éliminés de la Ligue des champions, on va essayer de profiter du fait que l’on soit frais et fort. Mais ça sera aussi le cas de Chambéry chez qui on doit jouer notre demi-finale de Coupe de France. Ils ont le même planning que nous d’ici là (7 avril, ndlr), et ce match sera décisif. Il reste dans un coin de notre tête. En Lidl Starligue, on voudra forcément garder cette deuxième place. 

Be. C. 

COUPEDELALIGUE