Nantes tombe face à Saint-Raf', Paris accroché à Chambéry

26 mai
Résumé match
Alors que Nantes est tombé à domicile face à Saint-Raphaël, Paris a lui été accroché du côté de Chambéry, ce mercredi.

Les leaders à la peine. La journée de mercredi a été compliquée pour deux des trois membres du podium de la Lidl Starligue. En effet, Nantes a été dominé par Saint-Raphaël (27-32). Emporté par la mise en route varoise (1-5, 6e), le H s’est fatigué à revenir dans le match (20-20, 44e), pour finalement craquer à nouveau dans le dernier quart d’heure, sous les coups de boutoir de Raphaël Caucheteux, auteur de 10 buts au final. Au classement, les Nantais, troisièmes, restent à cinq points de Montpellier. En tête du classement, Paris a lui été accroché à Chambéry (32-32). En tête à la pause (14-18, 30e), les Franciliens ont raté leur entame de deuxième période (22-21, 41e), pour finalement échanger coup pour coup avec leurs hôtes, emmenés par le toujours efficace Benjamin Richert (7 buts). Au final, les Chambériens ont même eu le ballon pour l’emporter, repoussé par Vincent Gérard (6 arrêts à 32%).

Au pied du podium, Aix a repris la 4e place à Nîmes, après sa difficile victoire dans le derby, face à Istres (34-30). Mené durant cinquante minutes (26-27, 51e), les coéquipiers de Matthieu Ong (7 buts) ont finalement renversé la vapeur dans le final. Malgré les 7 buts d’Hichem Daoud, les Istréens glissent à la 13e place, avec trois points d’avance sur le premier relégable, Ivry. Une équipe ivryenne qui a sombré du côté de Dunkerque (33-20), qui a pu compter sur un grand Samir Bellahcene (13 arrêts à 42%). Dans la course au maintien, la bonne affaire va à Créteil, qui a pris le meilleur sur Limoges (34-31). Après une première période accrochée (15-15, 30e), Boïba Sissoko (9 buts) et ses partenaires ont su creusé l’écart dans le deuxième acte, pour grimper à la 12e place, avec désormais quatre longueurs d’avance sur la zone rouge.

Les stats du soir

Crédit photo: HBC Nantes