close


Chartres fait la bonne affaire dans le bas de tableau

08 mai
Résumé match
Alors que quatre des cinq matchs de la soirée concernaient les équipes du bas de tableau, Chartres a fait la bonne affaire et un grand pas vers le maintien.

Des concurrents au maintien, c’est Chartres qui a fait la meilleure affaire de la journée. En s’imposant de neuf buts face à Créteil (31:22), les hommes de Toni Gerona ont désormais fait le trou sur la zone rouge, puisqu’ils comptent désormais huit points d’avance sur leurs adversaires du soir. Les Cristolliens, plombés par les absences, n'ont rien pu faire en seconde période face à un Kim Sonne-Hansen en grande forme dans ses cages (12 arrêts).

Autre club à avoir fait la mauvaise opération, c’est Tremblay, qui s’est incliné à domicile face à Dunkerque (22:28). Malgré les 14 arrêts de Patrice Annonay, la lanterne rouge a pris un éclat avant la pause dont elle ne s’est jamais remise. Les quatre buts d’écart (9:13) de la mi-temps étaient trop à remonter pour les hommes de Joël Da Silva, qui ont de nouveau plié dans les derniers instants pour laisser Dunkerque prendre les points.

Ivry, l’autre relégable, a bien cru revenir avec quelques points dans les valises de Saint-Raphaël. Mais sans succès (28:29). D’autant que les Franciliens ont, en première période, compté jusqu’à six longueurs d’avance, alors que leur joker Simen Pettersen inscrivait but sur but. Mais le retour d’Alexandre Demaille dans la cage a changé la donne, et les Varois ont pris le contrôle du score. Avant que Vadim Gayduchenko ne donne la victoire aux siens en inscrivant les deux dernières buts de son équipe.

Cesson-Rennes, de son côté, devra attendre encore un peu avant de pouvoir respirer. Cet après-midi, les Bretons se sont inclinés face à Montpellier (28:33), qui consolide encore un peu plus sa seconde place au championnat. Les Héraultais ont pris un premier écart au quart d’heure de jeu, et n’ont plus jamais resserré leur étreinte sur la partie. Hugo Descat a été une nouvelle fois virevoltant, avec onze réalisations, terminant meilleur buteur de la partie.

Dans la course à l’Europe, Aix a subi sa troisième défaite de suite, cette fois à domicile face à Toulouse (28:29). Les Aixois ont pris l’eau dans le premier acte, comptant jusqu’à six buts de retard, incapables de maitriser Ayoub Abdi. Si les hommes de Thierry Anti sont repartis dans le bon sens après le repos, avec un très bon Imanol Garciandia (8 buts), ils sont revenus à un but mais n’ont jamais pu faire la jonction. Et c’est Nemanja Ilic, en inscrivant le dernier de ses onze buts, qui a offert la victoire aux siens.

La vingt-cinquième journée